Nos intervenants, pédagogues, thérapeutes, ou psycho-praticiens, mènent des projets pédagogiques dans un cadre de prévention et/ou de formation.

Harcèle « ment » : d’un conflit sans fond au délit de l’émotion

Quel est donc ce type de souffrance qui mène au drame individuel et qui se développe sous nos yeux, sans que ni parents, ni professionnels ne sachent ce qui existe réellement?
Comment est-ce possible qu’il ne s’agisse pas d’un conflit... mais bien d’une demande d’évolution dans nos comportements et nos pensées ?

Comment se peut-il que nous ne soyons pas informés? … Et si… Le/les harceleur(s) ne se rendaient pas compte du drame causé...

Et si... la victime elle-même était inconsciente d’un délit, et protégeait le harcèlement dont elle était l’objet ?
La conférence explique, par une histoire, le théâtre de jeux de rôle que nous vivons dans un cas de harcèlement.

Mensonge ? Déni ? Incapacité ?

Et si le jeu de rôle du harcèlement était tellement complexe, que chacun peut jouer tous les rôles, ou même passer d’un rôle à un autre à différentes tranches de vie, ou selon les réalités de vie ?

Et si notre jeu de rôle était le mensonge-déni de notre société devenue « par nature » individualiste ? Si « l’autre », « la différence » était devenue « à affaiblir psychologiquement » par notre pensée égocentrique ?

Et si la victime se taisait par ignorance de sa capacité à faire évoluer les choses, emprisonnée psychologiquement dans l’idée qu’elle partage/ou non « en partie » les idées du harceleur ?

Le harcèlement naîtrait-il de nos pensées ?

        « On me traite de grosse/moche/débile, on me fait penser que je ne suis pas la bienvenue, et moi aussi je me trouve trop nul/le. »
        « Papa et maman me disent tout ce qu’ils pensent de moi. Je vais faire de même avec mes camarades et ainsi devenir fort, adulte. »
        « Quand je ne suis pas d’accord, je me fais respecter. Si mon enfant n’aime pas ce type parce qu’il est con, c’est normal qu’il le tient à l’écart. »
        « Je n’aime pas mon corps, c’est normal qu’on me fasse des remarques désobligeantes. »
        « Cette fille est tellement complexée, je vais lui dire, ça va l’aider. Si je lui dis souvent, elle va comprendre enfin. »
        « Quand je dois dire quelque chose à quelqu’un, je l’insulte. Il comprend plus vite ainsi. De toute façon, je ne sais pas comment dire autrement. »

Le harcèlement prend sa source dans nos attitudes comportementales … et nos pensées … notre construction d’identité...

Nous avons tous besoin d’évoluer dans notre façon de concevoir et de structurer notre pensée et nos émotions, mais surtout : notre comportement et notre communication… Nos contacts verbaux et non-verbaux, notre usage des réseaux sociaux.

        Que se passe-t-il dans notre pensée, imaginaire-symbolique-réel, lorsqu’il y a intrusion dans mon système de valeurs, dans la construction de mon image, et/ou de ma personnalité ? Quelles conséquences sur mon attitude, ma scolarité, ma santé ?
        Comment faire évoluer les enfants ? Comment sensibiliser les adolescents ?
        Comment structurer l’adulte et le professionnel encadrant ?

Ces questions sont élucidées dans une conférence dynamique et interactive.

Eduquer mon enfant aujourd’hui (pour les adultes)

Explication : Autrefois, les enfants étaient vus comme des boîtes vides, qu’il fallait remplir de « choses » : connaissances, principes, attitudes comportementales,... Quand l’enfant faisait une bêtise, on le corrigeait. On supprimait ainsi l’idée même de la bêtise, dans les croyances et les valeurs de l’enfant. L’enfant imaginait que son père était tout puissant. Que sa mère était un univers clos. Et il suivait. Il reprenait la société du père et de la mère et reproduisait les gestes qu’il avait vus durant son enfance.

Maintenant, nous savons que l’enfant est une personne, capable de raisonner. Qu’il a une personnalité qui lui est propre. Mais l’adulte « corrigé » est bien en peine pour l’éduquer. Beaucoup de parents qui viennent me consulter ne savent même plus donner un sens à ce mot : éducation.

« A quoi sert l’éducation ? »
Les parents d’aujourd’hui sont bien en peine de répondre. Ils manquent d’outils.
Cette conférence abordera les points réels de l’éducation en proposant des outils « symboliques » :

        Le cadre pour une communication saine
        L’autonomie émotionnelle
        La capacité à être « centré sur soi »
        Le miroir parent/enfant
        Développer une pensée constructive: évoluer - s'organiser


Appelez-nous pour en savoir plus, ou envoyez un email à notre équipe.